Séminaire 2019-2020

Temporalités, subjectivités, politique II

La proposition fait retour sur les conflits et les mouvements sociaux récents et leurs généalogies, tels qu’ils ont dessiné de nouvelles géographies à travers les frontières dans le contexte de la globalisation, à partir de corpus produits dans leur présent et dont le Printemps des peuples ou les Mouvements féministes transnationaux pourraient donner le modèle.
Ici, en poursuivant une démarche amorcée en 2018-2019, la méthodologie du séminaire s’ouvre à une relation matérielle à ces corpus, écrits, parlés, audiovisuels, etc. où l’intervention s’approprie des gestes inter- et transdisciplinaires qui permettent d’organiser des discours critiques et des représentations subjectives.
Éventuellement la démarche d’intervention associe un·e chercheur·e et un·e écrivain·e, artiste, ou réalisateur·trice etc. en dialogue.
Dans le même temps, on abordera la façon dont les langages de ces corpus interrogent les formes de spatialisation de l’histoire dont nous avons hérité. Cette question des formes d’historicisation plutôt qu’à un constat de disparition de l’histoire en un présent globalisé, ouvrira à celle de ses formes d’écriture contemporaines, et aux épistémologies de l’archive.
C’est en traversant des échelles qui renverraient tant à des points de vue, des parcours, et des expériences singulières, qu’à des dimensions collectives, que l’on approchera les notions de temporalités, subjectivités, et d’invention et d’intervention politique.


24 Octobre 2019, 12h00-15h00, Salle A2-202 (Maison de la Recherche, 2ème étage) – Université Paris 8 Saint-Denis, 2 rue de la Liberté 93526 Saint-Denis (M° Saint-Denis Université) — Séance 7
  • Gulistan Sido (Université du Rojava) : Les savoirs et les langues dans le projet alternatif du Rojava
  • Mansur Tayfuri (LLCP-Paris VIII) : Répétitions de l’histoire

15 Novembre 2019, 12h00-15h00, Salle A2-202 (Maison de la Recherche, 2ème étage) – Université Paris 8 Saint-Denis, 2 rue de la Liberté 93526 Saint-Denis (M° Saint-Denis Université) — Séance 8

  • Léopold Lambert (The Funambulist Magazine) : Le langage des mouvements

6 Février 2020, 17h00-19h00, Le Lieu Dit 6, rue Sorbier 75020 Paris (M° Ménilmontant) — Séance 9

  • Amir Kianpour (LLCP-Paris VIII) : L’hétérogénéité du temps historique dans la pensée marxiste
  • Pavel Abushkin (LLCP-Paris VIII) : L’expérience traumatique du parrè ou l’« Homo Sovieticus » : Un sujet hors lieu

9 Avril 2020, 15h00-18h00, Séance via l’Internet en raison des conditions de confinement liées à l’épidémie de coronavirus — Séance 10

  • Samah Dellaï (LLCP-Paris VIII / Philab-Tunis) : Les désaccords des temps

14 Mai 2020, 15h00-17h30, Séance via l’Internet — Séance 11

  • Anouk Anglade (LLCP-Paris VIII) : Penser le concept de réactivation avec le mouvement zapatiste et l’actualité du supposé archaïque
  • Isis Castañeda Capriroli (LLCP-Paris VIII) : Le rêve comme voie d’analyse de la violence. Les résonances oniriques de la révolte du printemps chilien

11 Juin 2020, 14h30-17h00, Séance via l’Internet — Séance 12

  • Pavel Abushkin (LLCP-Paris VIII) : L’expérience traumatique du parrè (suite)
  • Arnaud Elfort (Artiste et chercheur indépendant) : Entrée dans “Polysémie du vandalisme”, un triptyque autour de l’histoire des monuments coloniaux

Co-responsables du séminaire : Béatrice Rettig (bea.rettig AT gmail.com), Amir Kianpour (amir.kianpour AT gmail.com), Mansur Tayfuri (m.teifuri AT gmail.com).

Ce séminaire est public et ouvert à tou·te·s.
http://seminairepo.hypotheses.org
contact.seminaire.po AT gmail.com


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search